Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/06/2010

Foot, les hurlements des loups...

Oh que les loups hurlent bien ensemble, rassemblés par la révolte de quelques joueurs de foot… C’est incroyable tout ce qui se lit et s’entend ! Ils ont Sali le maillot, ils ont bafoué l’honneur de la France et je ne sais quoi encore. Sarkozy a dit que c’était inacceptable ! Lui capable pourtant, président de la république, de traiter de con un citoyen qui refuse de lui serrer la main ! Les footeux français de la coupe du monde sont foutus ! Accusés de haute trahison, passible de la cour martiale, de la fusillade à l’aube devant le mur de la fédération française, avec Platini premier à la baguette, feu ! Escalette pour le coup de grâce ! Tout ça parce qu’ils sont quelques uns à en avoir ras la touffe de passer pour des cons quand ils sont sous les ordres d’un abruti qui les fait perdre et qui ne sait faire que ça ! Moi je pense qu’il est légitime de se révolter, je pense qu’il est légitime de casser le jouet quand le jouet est pourri, puant, susceptible de filer des maladies incurables… Cette « affaire » est symbolique de la nation et de la façon dont elle est gouvernée par des racistes, des fachos, des imbéciles ! La mère Bachelot qui va donner une leçon de morale en Afrique du sud, elle qui symbolise l’incompétence nationale ! Rama Yade qui ne sert strictement à rien d’autre qu’à sortir une connerie de temps en temps, un scandale… Les scandales de quelques ministres en exercice, tout ça n’est rien ! Car voilà enfin le rideau de fumée opaque qui vient masquer les scandales gouvernementaux : la France éliminée au premier tour (comme s’il s’agissait d’une surprise !), la castagne dans les vestiaires, les insultes, le pognon…

 

C’est peut-être une révolution qui commence, limitée au tout petit petit monde du football mais les réactionnaires font le poids, hélas… Moi de mon coté, je suis plutôt réjoui de cette farce qui se joue aux antipodes…

Savez-vous combien il y a eu de morts suspectes dans les prisons françaises depuis le début de l’année ? Une cinquantaine ! Ce n’est pas honteux pour la France ? Combien de famille sont bousillées par Hortefeux qui vire à tour de bras les « étrangers » sans papiers, y compris les mômes ! Ce n’est pas la honte ça ? Et le catalogue est si long que je n’ai pas le courage de l’énumération…

Finalement, être français, ça pourrait bien être la honte !

15/04/2010

La justice bafouée

La justice bafouée.

Accumulation de « réformes » contradictoires, refonte brutale de la carte judiciaire, pressions sur les magistrats, exploitation politicienne de l'émotion créée par chaque « fait divers » : le malaise est profond chez les juges, les avocats... et les justiciables. Aucune société respectueuse des individus, de leurs libertés et de leur égale dignité ne peut s'accommoder d'une justice manquant cruellement de moyens, trop lente ou trop expéditive, de plus en plus lointaine, sous contrôle du pouvoir, dure aux faibles, paralysée face aux puissants et sans cesse plus répressive. Aucune démocratie ne peut demander à la justice pénale de réduire par toujours plus de sanctions et d'enfermement toutes les fractures qui la traversent.
La LDH interroge dans ce livre la valeur justice, son rapport au temps, aux inégalités et aux pouvoirs. Elle pointe le rôle que l'on fait jouer à l'appareil judiciaire dans la répression des mouvements sociaux et la logique néolibérale appliquée à l'institution dans la gestion pénale des affaires. Elle dénonce le doublement du nombre de gardes à vue, du nombre de détenus et de la durée des peines. Elle appelle à rompre avec une idéologie sécuritaire construisant toujours plus d'insécurité civile et sociale. Il en va d'ailleurs de même de la justice internationale face aux désordres du monde actuel.
Il y a urgence, pour les libertés et pour les droits, mais aussi pour la République, à redonner à la justice le statut et le rôle qu'elle doit pouvoir jouer dans un État de droit.

 

Rien à ajouter, si ce n'est que la lecture de ce livre ne peut que nous encourager à résister contre la tyrannie néolibérale qui flingue la démocratie et toutes les libertés.

aux Éditions la découverte.

07/04/2010

Des détails ?


C'est le printemps, il fait beau, les oiseaux chantent, les cons s'envolent... Demander une carte d'identité en France quand on est français, ça devient périlleux si par « malheur » un de nos parents, ou grands-parents, est né en dehors du territoire national. Les fonctionnaires zélés de la fonction publique territoriale vont vous emmerder ! Vous demander un tas de justificatifs comme quoi cet ancêtre qui est né au Dahomey était bien de nationalité française ! Si ce n'est pas le cas, qu'est ce qu'on fait ? On vous place dans un centre de rétention administrative ? Le couple infernal Besson Hortefeux trépigne d'impatience ! Ils aimeraient vous virer, mais où ? On est en France, en 2010 sous le règne de Sarkozy ! On continue à virer les « étrangers » sans se poser de questions, on bousille des familles, on bousille des vies grâce à l'incontestable zèle de la police nationale... Pendant ce temps là les journaux télévisés nous parlent d'une montgolfière qui survole l'arctique pour mesurer l'épaisseur de... De quoi ? Pas l'épaisseur de la manipulation qui vise à nous faire croire que c'est important, qu'il n'y a pas d'autres moyens et que, si le docteur Étienne n'existait pas ce serait la fin du monde !


Attention si vous manifestez : Vous risquez de vous faire embarquer si les flics (encore eux) pensent que vous risquez de devenir violent comme ces cent dix (110 !) personnes qui manifestaient pacifiquement le 28 mars contre les conditions d'incarcération en France où le nombre de suicide augmente dans les prisons (30 depuis le début de l'année !). Petite manif en musique et les CRS qui s'amènent équipés pour la castagne, qui envahissent les rues pour interdire la dislocation, qui arrêtent les gens au fur et à mesure qu'ils s'éloignent... ça ressemble foutrement à une rafle, non ? Mais bon, le docteur Étienne, que dis-je, le messie s'emploie à nous faire prendre des vessies pour des lanternes...


Les braves flics, encore eux qui arrêtent et embarquent un gamin de douze ans qui joue avec un pistolet en plastique. J'imagine qu'il fait aussi des PAN, PAN avec sa bouche, ce qui est très dangereux ! Il a même « braqué » une automobiliste ! Sans parler des ses copains qui doivent être choqués, eux qui n'osent même plus jouer aux billes dans la rue de peur de se retrouver au niouf, en garde à vue... On est toujours en France en 2010 !


Avec le président qui affiche sa parano ! Grave... Un blog qui propage une rumeur (putain d'audience) comme quoi madame irait voir ailleurs... C'est le complot ! Des odieuses manœuvres instiguées par l'étranger ! Encore l'étranger, l'ennemi... Et puis non, ce n'est pas l'étranger, c'est cette ex ministre qui se venge d'avoir été collée dans un placard européen ! On lui supprime sa caisse et ses gardes du corps... Les meilleurs ministres participent donc à la paranoïa présidentielle, les deux qui sont spécialisés dans la chasse aux étrangers... Bien sur, le brave docteur Étienne, qui sait, futur prix Nobel (mais prix Nobel de quelle matière ?) Filme la banquise qui fond et il souffre du froid dans sa nacelle aussi équipée en vidéo surveillance qu'une station de métro. Parce que quand le président est parano, les ministres le sont aussi, les préfets, les flics bien sur, les maires (pas tous), les abrutis (tous). La délation s'installe tranquillement dans notre beau pays des droits de l'homme... Bientôt il y aura des bureaux spécialisés, une police spécialisée, des boites à lettres spécialisées pour les lettres de dénonciations anonymes... On y arrive !


Pour être agrégé de philosophie, en France en 2010, il faut passer l'examen bien sur, avec un nouveau module sur l'éthique du fonctionnaire... Si on n'est pas un bon fonctionnaire, zélé, on ne peut évidemment pas être prof de philosophie dans nos belles universités sous vidéo surveillance... M'enfin... Des caméras de surveillance dans une cour de récréation d'une école maternelle ! Certainement pour repérer les futurs délinquants et les « redresser » avant qu'ils ne deviennent dangereux et qu'ils s'amusent à braquer les automobilistes avec leur pistolet en plastique !


Et la majorité des français ne voit rien ! Enfin, ils voient ce qu'on leur montre, les français... Pas plus ! Ils voient des pubs qui les incitent à acheter des trucs, des machins... Ils voient le brave docteur Étienne dans sa montgolfière qui fait la pub d'une compagnie d'assurances... Ils voient qu'on peut faire le tour du monde avec un bateau à voile qui a couté des millions d'euros en battant le record d'une autre bateau à voiles qui a couté moins cher ? Peut-être voient-ils Claude Allègre qui est Dieu... Ils croient en Claude Allègre ! Peut-être voient-ils aussi que, comme d'habitude, le président se fout de leurs gueules, que quand les « français » lui disent « Stop ! Y en a marre ! Il est temps d'arrêter les conneries de réformes qui appauvrissent les pauvres et qui enrichissent les riches ! » Le président sort le discours habituel : « je vous ai entendu, nous allons continuer les réformes ! »


Ce ne sont que des détails ? Pas si grave que ça puisque j'ai encore le droit d'écrire des notes sur mon blog... Surveillé bien sur ! Des détails qui s'ajoutent à des détails, des détails en gros si je puis dire... Les services publics ? Les producteurs de lait ? Les vieux ? Les fichages divers depuis la « base école » en passant par Internet et les réseaux sociaux comme Facebook, twitter, les blogs aussi, dans le lot...

Le catalogue des détails est trop long à écrire ! Il est plus que jamais nécessaire de résister, ne jamais arrêter de résister, à pieds, à cheval et en montgolfière stratosphérique !


Il est toujours temps de faire mieux pour répondre à notre gouvernement et aux députés et sénateurs de la majorité qui sont au garde à vous, le petit doigt sur la couture du pantalon et qui, eux, pensent qu'il est encore temps de faire pire !


Et pendant ce temps, le brave docteur Étienne...



 

15/01/2010

Identité (suite)

 

Je me dis : sois sérieux ! Ne te disperse pas ! Parce que je me parle, de choses et d'autres, de tout et de rien, je pleure, je ris, je vis... Donc, être sérieux et ne pas se disperser alors qu'il m'arrive d'avoir des problèmes de concentration, cela signifie ne pas avoir plusieurs fers au feu, essayer de bien faire ce qui est entrepris et laisser le reste pour une autre fois, pour une autre histoire, un autre jour, un autre gouvernement, etc.  Ce que j'ai entrepris depuis déjà quelque temps, c'est l'écriture d'un nouveau roman. Commencé le 28 novembre 2009, j'en suis (déjà ?) à la page 22 ! Donc, tout ce temps qui s'écoule facilement et discrètement depuis ce jour là, tout ce vieillissement, cet embonpoint qui commence à proéminer, tous ces chocolats, ces fêtes, ces flocons de neige, ces flacons d'alcool, ces gastros, pour 22 pages dont quelques bonnes phrases, j'espère, en tous les cas, je me marre dans cette écriture là. Rien d'autres que ça ! Pas un poème, pas une chanson, pas une mélodie et, évidemment, rien sur mon blog. Parce que, une note sur le blog, sauf quand je me contente d'envoyer un article de journal, c'est quand même un sacré passe-temps, une prise de tête, un énorme effort et quelques heures qui ne sont pas utilisées à autre chose comme à l'écriture de ce roman... Mais, j'ai souvent du mal à résister à l'envie d'écrire ce que je pense et les sujets ne manquent pas dans notre beau pays... Les médias... Les télés... Johnny Hallyday... Arlette Chabot...Et j'en passe tant je m'efforce d'oublier, de scotomiser même, toutes ces scories polluantes. Quelques fois je ne parviens pas à résister à mes pulsions et j'écris sur mon blog. C'est quand même moins grave comme pulsions que celles de Besson qui ne peut s'empêcher d'expulser les étrangers ou comme celles d'Hortefeux qui refuse de renouveler les cartes d'identité des français qui sont nés ailleurs, au Viêt-Nam par exemple ! Pour ceux qui sont aveugles et sourds je signale que, comme dans l'Italie berlusconienne (Berlusconne), en Calabre par exemple, LES FASCISTES SONT EN PLACE ! Ces deux sinistres ministres en sont la preuve mais ils ne sont que la face visible d'un gigantesque iceberg. Car ils ne manquent pas de relayeurs zélés dans les administrations, les préfectures, les commissariats...Eux, les flics, sont enfin à l'aise. Pas d'état d'âme au moment de déloger des familles à six plombes du matin, l'heure légale, pour les trimballer en vitesse dans un poste de police avant de les trimballer dans un centre de rétention et de les virer le plus vite possible avant que les associations ne puissent s'organiser. C'est une politique raciste, liberticide, inhumaine : Fasciste !

Je ne sais pas, sauf quelques uns, qui vous êtes qui lisez mon blog. Je sais que si vous parlez autour de vous, si vous écrivez vous aussi contre cet état de fait scandaleux et constant depuis le couronnement de Sarkozy, on peut arriver à quelque chose, avec toutes les associations qui sont sur le terrain quotidiennement. Toi plus moi plus lui... Les débats sur l'identité nationale sont destinés à couper l'herbe sous le pied de l'extrême droite ? Foutaise, elle caresse l'extrême droite dans le sens du poil, elle ne coupe rien, elle récupère des bulletins de vote en flattant ce qu'il y a de plus dégueulasse dans la race humaine : La haine de l'étranger, de la différence, du jeune, du basané, du PD, du mécréant, etc. La panique vote ! Ce n'est même plus la peur... La crise a permis d'enfoncer le clou manipulateur encore plus profondément dans la tronche du citoyen lambda ! Il n'y a pas de hasard ! Le moment est venu (depuis longtemps) de résister et de montrer qu'on résiste. Même Peillon s'en est rendu compte en refusant de se prêter au jeu de massacre de France2 hier soir (le 14/01/10). Si les membres du PS commencent à comprendre ce qui se passe dans ce pays, on n'a peut-être pas encore perdu ?

Je joins quand même un petit texte de RSF.

 

RESF info du 14 janvier 2010

Le Ministre de l'Expulsion à tout prix

Le ministre de l'immigration ou « ministre de l'Expulsion à tout prix » commence fort l'année. Après s'être vanté de son record d'expulsions effectuées, après avoir renvoyé des Afghans dans un pays en guerre, il diligente des expulsions express. Le ministre poursuit résolument son action de destruction.

 

Destruction du droit : expulsions sans laissez passer délivré par le pays, expulsions préparées à l'avance de façon à ce que le juge des Libertés ne puisse pas statuer sur la légalité de l'arrestation, expulsions réalisées avant même que la CNDA (Cour Nationale du Droit d'Asile)  n'ait pu statuer, expulsions au mépris du droit à vivre en famille reconnu par la convention internationale des droits de l'enfant.

 

Destruction des familles par expulsion d'un des parents, destruction des ressources de la famille quand un père qui travaille disparaît,

 

Destruction des valeurs humaines élémentaires : familles entières surprises au saut du lit, enfants arrachés au sommeil, embarqués, trimballés de commissariat en Centre de rétention, puis expulsés immédiatement par tous les moyens, sur des avions de ligne ou sur des vols spécialement préparés et quelque soit le sort qui leur est promis à l'arrivée.

Arrestation sur le lieu de travail, dans un centre d'hébergement, dans les transports en commun, tout est bon pour faire le chiffre dont le ministre se vante.

Il est grand temps de mettre un terme à ces ignominies. Il est temps de supprimer un ministère honteux. Il est temps de changer les lois qui fabriquent les sans papiers et qui empêchent de régulariser.

 

 

 

27/12/2009

Avenir

Dimanche 27 décembre 2009.

C'est aujourd'hui, en ce moment même, à Téhéran et dans d'autres villes iraniennes. C'est une sorte de logique désespérée, la violence humaine quand on arrive au bout de l'injustice, de l'oppression, de la violence institutionnelle religieuse et flicarde, l'absence de liberté. Que les occidentaux regardent bien ces images, le bain de sang pourrait bien déborder d'Asie mineure jusqu'ici, les morts dans les rues de nos villes si tranquilles, dans nos cités de banlieues abandonnées, peuplées de racailles... Et la France n'est qu'un minuscule spécimen de ce monde pourri dans lequel nous vivons ! Quand ça va péter ce sera plus large que ça. Nous sommes gouvernés par des vieux ! Des vieux cons ! Enfin, des libéraux... On voit aux résultats du « sommet » de Copenhague avec quel mépris la planète est traitée et sur la planète » l'énorme majorité de pauvres et de jeunes qui peuvent crever ! On voit ici, chez nous, comment sont traités les manifestants écologistes, les manifestants contre l'avalanche des plans sociaux et contre l'infernale ascension des bénéfices de quelques uns. Dans tous les cas on voit les flics, les CRS, tous ces fascistes zélés prêts à tuer. D'ailleurs ils tuent et on voit ce qui se passe ensuite alors qu'aucune idéologie, aucune religion ne peut canaliser la colère et la haine. Bientôt, les vieux descendront dans la rue avec les jeunes, les vieux qui ont rêvé d'un autre avenir pour leurs mouflets que cette merde désespérante dans laquelle on s'englue.

Regardez, vous qui êtes élus, vous qui avez cette petite parcelle de pouvoir qui vous fait bander. Le pouvoir est votre viagra, vous en abusez et le peuple en a marre de se faire violer. Inutile de chercher une cachette, un paradis lointain... Il n'y en a plus, ils seront submergés par votre rapacité et votre connerie. Vous n'êtes plus en sécurité, vos flics non plus, vous avez choisi...

Kaboul, Téhéran, Bagdad, Paris, Berlin... Les révolutions ne marchent jamais ? C'est vrai ! Mais on est beaucoup à vouloir quand même essayer, quitte à en crever comme en Iran aujourd'hui...

 

Je rêve ?